Information Covid Recherche

Micro-simulation des départs en retraite dans l’enseignement supérieur  

Dans le cadre de son stage de fin d’études en Master Évaluation et décision publiques, Mathieu Sigal, promotion 2021 de l’ENSAI, a rejoint la sous-direction des Systèmes d’Information et des Études Statistiques du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche pour travailler sur la question des départs en retraite. Retour d’expérience.

Le Master Évaluation et décision publiques de l’ENSAI est la seule formation française certifiée European master in official statistics (EMOS), label délivré par Eurostat.

Objectif statistique publique

mathieu sigalMathieu Sigal : “Après une prépa B/L, j’ai intégré l’ENSAI en 2018. J’ai fait le choix du cursus statisticien public pour les thématiques économiques et sociales traitées ainsi que pour la rigueur méthodologique de l’Insee. La mobilité obligatoire des attachés était aussi un avantage à mes yeux. J’ai fait mon stage de première année à la DREES, le service statistique ministériel des ministères sanitaires et sociaux.

Le Master Évaluation et décision publiques a complété ma formation sur des domaines statistiques et économétriques précis. Le fait que ce Master soit co-accrédité avec l’Université de Rennes 1 permet de se confronter aux exigences de l’université, notamment en matière de recherche. Le stage du second semestre était l’occasion de découvrir une autre partie du service statistique public et de progresser techniquement avant mon premier poste.

Je travaille depuis septembre 2021 à la DARES, le service statistique du ministère du travail. Mon poste porte sur l’insertion professionnelle des jeunes, avec la production de statistiques sur ce sujet, des études, la réponse à des demandes internes de chiffrage, plus occasionnellement l’impact de dispositifs sur la situation des jeunes.

“Micro-simulation des départs en retraite des personnels des universités et des organismes de recherche : modélisation des comportements puis projections au-delà de 2025”

J’ai fait mon stage de Master au SIES, le service statistique du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, dans la cellule de Louis Meuric, « Coordination des Statistiques de l’emploi scientifique ». Stéphane Auray était mon référent pédagogique. J’ai travaillé à distance pendant trois mois et demi, puis sur site pendant un mois.

L’objectif était de fournir des prévisions sur les départs des effectifs pour les prochaines années. Les prévisions doivent apporter de la visibilité aux RH. Ce chiffrage est utile pour calibrer les recrutements, et atteindre le taux de renouvellement des effectifs fixés. Le modèle de micro-simulation du SIES, qui calcule les probabilités de départ des agents de l’ESR, est une déclinaison du modèle de l’Education Nationale et fonctionne sur une population spécifique.

J’ai principalement travaillé sur la modélisation des départs, avec des régressions logistiques, qui sont le cœur du modèle du SIES. Pour des raisons méthodologiques, j’ai ensuite estimé l’impact des réformes des retraites des années 2010, et notamment deux mesures : le relèvement de l’âge légal de départ et de l’âge limite.

Pour la modélisation des départs, j’ai travaillé sur des régressions logistiques, et invalidé des régressions logistiques à effets aléatoires. Pour la partie étude d’impact/économétrie, j’ai utilisé les doubles différences, des méthodes d’appariement et une régression sur discontinuité.

Je suis intéressé par les questions de réformes des régimes de retraite, d’autant que mon stage se déroulait dans une période de consultation gouvernementale sur une potentielle réforme paramétrique (relevant la valeur des âges pivots, le nombre de trimestres nécessaires, etc).

Ce stage de fin d’études m’a permis de progresser techniquement et de mettre les acquis du premier semestre du Master en application”.

Plus d’informations sur le Master Évaluation et décision publiques de l’ENSAI