Information Covid Recherche

Ovidiu Costea, diplômé du Master in Statistics for Smart Data

Ovidiu Costea est diplômé du Master Statistics for Smart Data, promotion 2020. Il est désormais Data Scientist chez Viva Credit IFN, une institution financière roumaine. Le “Smartie” revient sur son parcours académique, sur le programme du Master et sur les opportunités d’emploi à la sortie de l’ENSAI. 

Le Master Statistics for Smart Data est dispensé en anglais. Il allie notions avancées en Statistiques, Mathématiques appliquées et Informatique. A l’issue de cette année de formation, les étudiants diplômés peuvent prétendre à une carrière de Data Scientist hautement qualifié dans de nombreux secteurs d’activités ou se diriger vers la recherche en poursuivant en doctorat.

Le cheminement vers le Master in Statistics for Smart Data de l’ENSAI

Ovidiu Costea : “Je suis actuellement Data Scientist chez Viva Credit IFN, la plus grande institution financière non bancaire de Roumanie, spécialisée dans les prêts en ligne. L’entreprise m’a embauché à la suite de mon stage de six mois, obligatoire dans le cadre du Master Statistics for Smart Data. 

Revenons un peu en arrière ! Avant d’intégrer l’ENSAI, j’ai d’abord étudié dans un lycée roumain, avec un cursus axé sur les mathématiques et l’informatique. Puis j’ai obtenu une licence et un master en Business et Commerce de l’Académie d’Etudes Economiques de Bucarest (ASE).

En parallèle, j’étais joueur professionnel de water polo. Quelques années plus tard, après avoir mis un terme à ma carrière sportive en raison d’une blessure, j’ai pris la décision de reprendre mes études en ré-intégrant l’Académie avec un Master en Cybernétique, Statistiques et Informatique.

Au cours de mon Master 1, j’ai découvert l’accord de double-diplôme avec l’ENSAI et la bourse gouvernementale permettant de venir étudier à Bruz.

Le Master Statistics for Smart Data de l’ENSAI ferait office de Master 2. J’ai saisi l’opportunité de cette bourse car, après avoir étudié le programme des cours, j’ai réalisé qu’il était bien plus exhaustif que les enseignements roumains. Les sujets étaient traités en profondeur, d’un point de vue à la fois théorique et pratique.

L’équilibre entre le programme de cours et le stage pratique

Selon moi, faire un stage de six mois après le semestre de cours à l’ENSAI est extrêmement utile. En tant qu’étudiant, cela donne l’opportunité de mettre les connaissances engrangées à l’épreuve.

De plus, c’est une excellente manière d’appréhender ce qu’une entreprise attend d’un jeune diplômé. C’est l’occasion de confronter ses acquisitions théoriques à une approche business, au sein d’une organisation.

Après l’obtention du diplôme, il est possible de se porter candidat pour un poste du même environnement que celui du stage. Si votre stage a été concluant, l’entreprise peut même vous embaucher.

Cela été le cas pour moi : on m’a offert un poste juste après mon stage. Durant six mois, j’avais pour mission de créer un modèle de risque de crédit et un système d’évaluation afin de réduire les temps de traitement d’une demande de prêt. Les requêtes des nouveaux clients seraient automatiquement approuvées ou rejetées, en fonction de leur note de solvabilité. A l’aide de techniques de machine learning pour la classification et via inférence statistique, j’ai pu déterminer le comportement des futurs clients en fonction des emprunteurs précédents : les bons payeurs et les défaillants.

Promotions internationales restreintes : les avantages

L’équilibre entre les enseignements théoriques et pratiques transparait particulièrement à travers les projets. Ceux-ci sont bâtis de telle manière à traiter les différents sujets en profondeur, tout en étant plaisants et intéressants.

Nous travaillions souvent en groupes de deux à trois étudiants, ce qui était un vrai avantage car les étudiants de l’ENSAI viennent des quatre coins du monde. Travailler en équipe multiculturelle a été un vrai plus, cela nous a donné la possibilité de nouer des liens durables et d’apprendre les uns des autres. C’était également un bon moyen d’améliorer mon français !

Les promotions du Master Statistics for Smart Data sont restreintes (environ 10 étudiants chaque année), ce qui permet de bénéficier d’un environnement inclusif et d’un contenu de cours adapté aux étudiants.

L’ENSAI est proche de Rennes, une belle ville avec un environnement agréable et une vie étudiante riche. Je vous encourage à profiter au maximum du temps que vous passerez à l’ENSAI. Cependant, vous devez savoir que la partie théorique est dense et que les cours sont enseignés sur un rythme intense. Il est essentiel d’avoir de solides connaissances théoriques.

Ce qui attend les Data Scientists

A l’avenir, j’ai le projet de gagner encore en connaissances et compétences, tout en engrangeant de l’expérience dans les domaines de la banque et de la finance.

Le temps passant, les métiers de la Data Science deviendront de plus en plus spécialisés et je pense que c’est une bonne chose que de devenir expert dans un domaine ou une industrie”.

Plus d’informations sur le Master in Statistics for Smart Data