Recherche
Premier semestre

Média :informer, communiquer

Objectifs

Faire de l’histoire n’est pas réciter des dates et des noms de personnages. L’histoire n’est pas une mémorisation mécanique. On l’interroge, on la découvre, elle se comprend et se communique : on en construit scientifiquement la compréhension, en médecin légiste du passé. La mémoire intervient lorsqu’on insiste davantage sur l’affect que sur la raison dans la lecture de ce passé. Mémoire et histoire sont des édifices individuels et collectifs mis en partage par la presse, le cinéma, la radio, les affiches, la BD, la télévision, internet. Qui, de nos jours, peut prétendre échapper à l’influence de ces média ? Nous sommes quotidiennement assaillis par un flot continu d’informations, portées par l’image, le son et l’écrit, qui nous indiquent ce que nous devons penser, croire, aimer. Le procédé est ancien. De l’Antiquité jusqu’à nos jours, les chefs d’Etats, les entrepreneurs, les religieux ont utilisé différents média pour valoriser les victoires, justifier les échecs, éprouver les doutes et les espoirs. Il conviendra dans ce cours d’apporter d’abord les moyens de décrypter la relation équivoque, ambiguë, qui lie média mémoire et histoire, ensuite d’atténuer la confusion des esprits et la fragilité des repères sur les questionnements civiques et culturels de nos sociétés.

Plan

CH1. Ecriture, sculpture et discours : obtenir l’adhésion du peuple dans l’Antiquité
CH2. « Gravé pour l’éternité » : la pierre comme support médiatique pour transcender le temps
CH3. L’imprimerie et le développement de la presse : gages de la liberté d’expression ?
CH4. Journaux et représentation du pouvoir : manipulation de l’opinion ou politique de prestige ?
CH5. Propagandes et culture de masse, enjeux constant des idéologies du vingtième siècle
CH6. La photographie engagée : icône de l’information ?
CH7. La « réalité » dans le cinéma documentaire et de fiction : une frontière fragile
CH8. Quand les médias trichent : supercheries et publicités en l’histoire
CH9. Les super héros américains face à l’histoire : De nouvelles formes de mémoire ?A la première séance, un de ces chapitres sera démocratiquement choisi pour être hotté de l’enseignement