Recherche

Muriel AUZANNEAU

 

 

 

Promotion  2014
Parcours : Attachée statisticienne de l’Insee

“J’ai la chance de travailler dans une administration où j’ai l’occasion de changer de métier et de région plusieurs fois au cours de ma carrière.”

 

Mon parcours avant l’ENSAI

Terminale ES, parcours universitaire varié jusqu’au Master (mathématiques, économie, informatique, sciences politiques), concours externe de contrôleur Insee (catégorie B), poste de chargé d’études à la Direction régionale de Corse (Ajaccio).

Pourquoi ce choix de filière d’étude à l’ENSAI ?

J’étais fonctionnaire à l’Insee et je souhaitais poursuivre ma carrière dans cette administration. J’ai donc choisi de passer le concours interne d’attaché statisticien, accessible au bout de 4 ans de poste en catégorie B.

Mon premier poste

Chargé de Mission éco-activité et économie verte

Lieu : Service des données et études statistiques (SDES), Ministère de la transition écologique et solidaire – Orléans.
Fourchette de salaire (brut annuel) :  30 000 – 40 000€

J’ai commencé ma carrière d’attaché dans un service statistique ministériel. Cela signifie que vous travaillez avec certains collègues qui ne sont pas statisticiens et qui ne parlent donc pas le même « langage » que vous. Les échanges sont extrêmement riches : vous apportez votre vision statistique aux thématiques spécifiques, vous apprenez la complexité des domaines d’études sur l’environnement.

Mes missions étaient très variées : production d’indicateurs, automatisation des traitements, valorisation des résultats dans des publications, présentation orale des méthodologies de calcul, transmission de données à Eurostat (rapportage), …

Parallèlement à ces travaux, j’ai co-animé deux groupes de travail : création du périmètre des activités de l’économie circulaire afin de chiffrer l’emploi de ce concept alors émergent, mise à jour du périmètre des activités de l’économie verte (biens et services participant à la protection de l’environnement et la gestion des ressources).

Mon poste actuel

Responsable de la Division Études en offre de base

Lieu : Direction régionale Insee Centre-Val de Loire – Orléans.
Fourchette de salaire (brut annuel) :  30 000 – 40 000€
Encadrement : oui (3 personnes)  / Autonomie : oui  / Poste de niveau attaché principal

Sur ce deuxième poste, ma mission principale consiste à encadrer une équipe de trois chargés d’études : superviser les travaux, planifier et prioriser leurs activités. Ils réalisent des publications récurrentes (notes de conjoncture trimestrielles, bilan économique annuel) et des opérations ponctuelles plus spécifiquement menées pour répondre aux besoins des acteurs publics en région (études en partenariat par exemple). L’objectif est de faire parler les chiffres pour contribuer à éclairer le débat économique et social que ce soit à destination des acteurs locaux mais également du grand public.

Je suis également amenée à relire des études (rédaction en chef), présenter des résultats en conférence de presse, échanger avec des acteurs publics ou des producteurs de données.

Mes perspectives (évolution, projets, changement de voie) :

Je souhaiterais continuer l’encadrement et je m’orienterai très certainement encore vers des fonctions où les missions sont variées. Néanmoins je ne me ferme aucune porte ni en termes de poste ni en termes de situation géographique.

Trois souvenirs de l’ENSAI ?

La théorie, c’est important !
L’enseignement à l’ENSAI permet d’acquérir une base théorique solide. C’est très important dans notre monde concret de connaître la mécanique cachée derrière les résultats que nous publions.

Étoffer son réseau
Pour beaucoup d’élèves, c’est le dernier pas avant la vie professionnelle. L’ENSAI permet de rencontrer ses futurs collègues Insee et de construire ou étoffer (dans le cas du concours interne) son réseau de connaissances.

Le Master Évaluation et décision publiques en décalé
J’ai suivi le Master Évaluation et décision publiques, majeure Études statistiques (ES) en formation décalée entre 2015 et 2019. Plusieurs semaines par an, je revenais à Rennes (ENSAI ou université) pour assister à des enseignements dont le calendrier était en accord avec mes contraintes professionnelles. L’espacement des séances m’a permis de prendre le temps nécessaire d’approfondir certaines notions. Le stage a été un véritable aboutissement de toutes ces années d’apprentissage.

Un conseil d’Alumni ?

Avoir des bonnes notes, c’est bien. Comprendre ce que l’on fait et pourquoi, c’est encore mieux !

Merci Muriel !

Tous les témoignages