Recherche

Gwendoline VOLAT

 

 

 

Promotion  2012
Parcours : Attachée statisticienne de l’Insee

“Je peux satisfaire pleinement ma curiosité intellectuelle au fil des postes que j’occupe !”

 

Mon parcours avant l’ENSAI

Terminale ES, option Mathématiques, puis CPGE « Lettres et sciences sociales » (Hypokhâgne et khâgne B/L) au lycée Jacques Amyot à Melun.

Pourquoi ce choix de filière d’étude à l’ENSAI ?

Durant mes études, les publications et statistiques de l’Insee ont souvent servi de support pour les exposés et commentaires. Durant les travaux pratiques encadrés (en 1ere ES), nous avions choisi de faire un sondage auprès des professeurs de notre lycée pour étudier leurs destinations de congés estivaux. Mon professeur de sciences économiques et sociales avait travaillé dans un institut de sondage. J’ai beaucoup aimé faire l’enquête de A à Z, d’en exploiter les résultats et de les comparer avec ceux de l’Insee sur le même thème. A partir de là, je me suis renseignée pour savoir comment travailler à l’Insee et j’ai découvert les deux écoles que sont l’ENSAI et l’ENSAE.

Mon premier poste

Chargée d’études au Compte satellite sur le logement
Lieu : Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Energie, SOeS, La défense, Paris.

Fourchette de salaire (brut annuel) :  30 000 – 40 000€

Mon poste avait deux volets : j’étais à la fois responsable du chiffrage annuel de la consommation de service de logement (loyers, dépenses d’énergie, charges…) dans le rapport annuel sur les comptes et je réalisais également des études en lien avec les problématiques du compte du logement (conditions de logement, habitat rural, comparaison des dépenses de logement entre la France et l’Allemagne…).

Mon parcours entre mon premier poste et mon poste actuel

A l’Insee, les changements de postes en début de carrière interviennent après trois ou quatre années sur poste. Entre mon premier poste et mon poste actuel, j’ai donc occupé un autre poste au service statistique ministériel (SSM-DEPS) du ministère de la culture et de la communication où j’étais référente statistique sur l’emploi culturel. A ce titre, j’étais en charge de produire les statistiques de référence sur ce champ et je réalisais des études thématiques, en particulier sur les artistes plasticiens. J’ai eu la chance d’être en binôme avec une ingénieure de recherche experte sur les questions d’emploi culturel pour la réalisation des études.

Entre mon premier poste et mon poste actuel, j’ai également pu approfondir ma formation initiale puisque j’ai suivi le master de statistique et d’économétrie « Parcours méthodologie de la statistique publique » en formation continue proposé par l’ENSAI et l’université de Rennes 1.

J’ai également passé le concours d’attaché principal.

Mon poste actuel

Administratrice de l’application Données de caisses
Lieu : Direction générale de l’Insee, Direction des statistiques démographiques et sociales, Indices des prix à la consommation à Montrouge.
Fourchette de salaire (brut annuel) :  40 000 – 60 000€
Encadrement : non  / Autonomie : oui  – Attachée principale (cadre A)

Je suis arrivée en tant qu’administratrice d’application l’année où le projet « Données de caisses » touchait à sa fin pour son premier volet. Il s’agissait alors d’ajuster les derniers éléments pour faire une répétition générale de l’intégration d’indices de prix issus des données de caisses dans l’Indice des prix à la consommation (IPC). Cette année de répétition avec utilisation de l’ensemble des données de caisses en mode « grande nature » avait pour but d’analyser les impacts de l’intégration des indices et d’ajuster l’ensemble des processus, notamment vis-à-vis des applications existantes pour la diffusion de l’IPC, sachant que les données de caisses ne sont qu’une partie de l’ensemble de la collecte nécessaire pour produire l’IPC. Cette année de répétition générale a permis au comité de direction de l’Insee de valider l’intégration des indices de prix issus des données de caisses dans l’IPC : c’est désormais le cas depuis janvier 2020.

En tant qu’administratrice, je travaille en collaboration avec un gestionnaire de l’application données de caisses et une équipe de maintenance informatique constituée d’une responsable information d’application et d’une développeuse. Je suis en charge des spécifications, c’est-à-dire que je précise les demandes d’ajouts supplémentaires dans l’application DDC, puis je teste ensuite les développements informatiques déployés.

Je suis rattachée à la section méthodologie de l’IPC et en ce sens, je réalise également des études pour enrichir les exploitations liées aux données de caisses et expérimenter de nouveaux usages (calcul de prix moyens, comparaisons régionales…)

Mes perspectives (évolution, projets, changement de voie) :

Je suis très satisfaite de ma première (presque !) décennie à l’Insee. Je sais que j’ai la possibilité de changer régulièrement d’environnement de travail, de contenu et je considère cela comme une chance ! A court terme, je me vois bien aller découvrir plus en détails l’univers des comptes nationaux 🙂

Des souvenirs de l’ENSAI ?

A l’ENSAI, on apprend essentiellement à savoir s’adapter et à se former à de nouvelles techniques, qu’elles soient statistiques, informatiques, logicielles.
On développe également son sens du travail en équipe via les projets et on découvre ainsi toute la force et la nécessité du travail en collaboration.

Un conseil d’Alumni ?

Les rencontres à l’école ou plus tard dans son environnement de travail sont précieuses et peuvent être utiles à tout moment de sa carrière !

Merci Gwendoline !

 

Tous les témoignages