Information Covid Recherche

Erasmus à Budapest : le semestre de Mélanie à ELTE TTK

Mélanie Baconnais, ENSAI promo 2021, a passé une partie de sa deuxième année de cursus ingénieur en Hongrie, à l’université Loránd Eötvös ou ELTE. Système de notations et choix des cours, traditions locales et voyages en Europe centrale : elle fait le bilan d’un séjour Erasmus riche en découvertes. 

Fondée en 1635, l’Université ELTE compte plus de 30 000 étudiants dans huit facultés. L’ELTE TTK, faculté de sciences, est partenaire de l’ENSAI.

Budapest la cosmopolite

Mélanie Baconnais : “Budapest est une très belle ville du point de vue touristique et à vivre au quotidien. La ville est constitué de deux parties : Buda, sur la rive gauche du Danube et Pest, rive droite. Le côté Buda est plus résidentiel, plus calme et moins festif. Peu d’Erasmus habitent de ce côté. Pest est plus cosmopolite, plus vivant et surtout le VIIème arrondissement, le quartier juif. Budapest est très connue pour ses ruin bars. Ce sont des bars aménagés dans d’anciens immeubles abandonnés, tombés en ruine et décorés avec du mobilier et des objets de récup’.

parlement hongrois budapest

Le parlement hongrois sur les rives du Danube

La communauté Erasmus est très importante à Budapest, vous ne manquerez pas de rencontrer d’autres étudiants étrangers. D’ailleurs, il est probable que vous ayez plus d’interactions avec des étudiants étrangers qu’avec des étudiants hongrois.

Un excellent point de départ pour rayonner en Europe

Une des raisons pour laquelle j’ai choisi Budapest pour mon Erasmus est sa localisation. Elle se trouve au centre de l’Europe et offre beaucoup de possibilités en termes de voyages. De nombreuses villes et pays sont accessibles très facilement : 2h30 pour Brastilava ou Vienne, 7h pour Prague, 6h pour Ljubljana. Des destinations comme la Roumanie, la Serbie ou l’Ukraine s’avèrent inoubliables !

Sans aller à l’étranger, la Hongrie regorge aussi de lieux à visiter. Le lac Balaton est un incontournable.

Selon moi, il est important d’assister à des fêtes nationales et à des événements locaux afin de s’imprégner de la culture du pays. Par exemple, la fête Busójárás, qui a lieu à Mohács dans le sud de la Hongrie.

Les habitants y défilent en costumes traditionnels et avec des masques impressionnants afin de faire fuir l’ennemi mais aussi l’hiver.

L’université ELTE

ELTE est l’une des plus grandes universités de Budapest. Elle se situe au sud de Budapest, côté Buda de la ville, près du Danube.
La période de cours commence début février et se termine début juillet. En réalité, les cours s’arrêtent mi-mai pour laisser place à la période d’examens. Trois rattrapages sont organisés pour chaque matière. En général, les étudiants repassent les examens pour améliorer leurs notes s’ils ne sont pas satisfaits.

Le choix des cours s’avère compliqué que ce soit avant le départ ou à Budapest car ils ne sont pas déterminés avant le début du semestre. Je vous conseille d’arriver un peu avant pour rencontrer les professeurs sur place. Ils vous aideront sans hésiter à choisir votre cursus. Même si cela peut sembler déroutant au début, pas d’inquiétudes à avoir !

La sélection des cours à ELTE TTK

L’ENSAI a un partenariat académique avec le département de mathématiques. Les matières de ce département doivent constituer 70 % des matières. Pour le reste, il est possible de suivre des cours d’autres départements et même d’autres facultés.

De très nombreux cours sont proposés en hongrois et très peu sont dispensés en anglais. Toutefois, les professeurs sur place sont disponibles, prêts à aider et à proposer à un cursus “à la carte”, parfois en créant des cours sur-mesure. Le système hongrois est très flexible.

Nous étions la troisième génération d’Ensaiens à partir en échange à Budapest : le choix des cours a donc été facilité par nos prédécesseurs.

Le système de notation n’est pas le même qu’en France. Ici, les notes vont de 0 à 5. Il faut au moins un 2 pour valider la matière.

Voici les cours que j’ai suivis, pour un volume de 17h30 par semaine et correspondant à 31 crédits ECTS.

Analysis of time series : Ce cours se divise en deux parties : une partie théorique et une partie pratique. Il s’agit d’un cours de séries temporelles qui va plus loin que ce que nous voyons à l’ENSAI en 1A et en 2A.

Imperative Programming : C’est un cours dispensé pour des Bachelors de la faculté d’informatique mais comme en 2A, nous n’avons aucune connaissance de C ou de C++, ce cours était adapté à notre niveau. Ce cours se décline en deux parties : une partie théorique et une partie pratique. Je recommande ce cours, qui permet d’apprendre à coder en C, langage qui se rapproche très fortement de C++ enseigné lors du 2ème semestre de 2A.

Multivariate Statistical methods : C’est un cours très théorique où sont démontrés des théorèmes et des résultats statistiques tels que la régression, les tests, l’ACM, l’ACF ou autres modèles multivariés.

Optimization for Data Science : Ce cours se divise en deux parties : une partie théorique et une partie pratique. La partie théorique aborde des méthodes de recherche linéaire (descente de gradient, méthode de Newton, méthode quasi-Newton), la méthode du gradient conjugué, la méthode des moindres carrés, etc. La partie pratique est une application sur Matlab (mais aussi sur Python) de la théorie.

Price fluctuation : C’est un cours de mathématiques financières. Il est séparé en deux cours : un théorique et un TP. La partie théorique aborde principalement la théorie des valeurs extrêmes (cours de 3ème année), les distributions stables, les méthodes de bootstrap, ainsi que les copules. Le TP est une application de la théorie sur R.

Statistical computing : Il s’agit d’un cours que le professeur ne dispensait que pour nous donc sous forme de cours particuliers. C’est un cours qui permet d’appliquer différentes méthodes statistiques sur R. Par exemple, la représentation de données géographiques, les ACF, les ACP ou encore les ANOVA ont été appréhendées.

Erasmus : une opportunité à ne pas rater !

Partir en Erasmus est une chance ïnouie. C’est une expérience enrichissante à tout point de vue. C’est l’occasion de découvrir un nouveau pays, de nouvelles cultures, de voyager dans plusieurs pays différents. L’Erasmus c’est aussi du partage avec des étudiants venus du monde entier.

thermes szechenyi budapest erasmus

Les thermes Széchenyi

C’est surtout un moyen d’améliorer son anglais car vous le parlerez en cours, avec vos colocataires, avec d’autres étudiants étrangers, etc. Vous pourrez aussi vous essayer à d’autres langues tant la communauté Erasmus est large à Budapest. Les obstacles comme les démarches administratives (choix des cours, inscription, logement, etc.) ne sont rien comparés à la richesse de cette expérience !”

Intéressé par un séjour Erasmus ? Plus d’informations sur les partenariats internationaux de l’ENSAI.