Information Covid Recherche

Faire l’ENSAI et devenir Biostatisticien.ne

L’épidémie de Covid-19 révèle – s’il en était besoin – l’importance fondamentale de la recherche médicale. Les biostatisticien.nes formé.es à l’ENSAI contribuent aux avancées de la science, à l’instar de Mélanie Prague et Marie-Karelle Rivière. Leur spécialisation en Sciences de la Vie leur a ouvert les portes du doctorat et de la recherche.

L’ENSAI propose une spécialisation en Biostatistique qui permet d’embrasser des carrières passionnantes au sein de grands laboratoires pharmaceutiques, dans les biotechnologies et dans la santé publique. En 3e année du cycle ingénieur, les enseignements de la filière Statistique pour les Sciences de la Vie apportent ainsi les outils nécessaires pour une spécialisation dans le domaine de l’expérimentation. Après des compléments en données de survie, modèles mixtes, régularisation et plans d’expériences, les cours d’épidémiologie, d’essais cliniques et l’analyse des données Omics permettent en particulier aux étudiants de recevoir une solide formation pour des applications dans le secteur de la santé.

eleves ENSAI

La filière Statistique pour les Sciences de la vie, promotion 2020

Tout au long de l’année, les étudiants gèrent différents projets. Les trois principaux correspondent aux cours d’épidémiologie, d’essais cliniques et d’analyse des données Omics. Ils permettent de compléter et de mettre en pratique les connaissances théoriques vues en cours. Ces projets sont aussi l’occasion de développer l’esprit d’équipe par des travaux en groupes de plusieurs étudiants.

Option Formation Par la Recherche

L’ENSAI offre la possibilité aux élèves de la filière Statistique pour les Sciences de la Vie qui le souhaitent de se préparer à une carrière de chercheur au sein des services Recherche et Développement des entreprises ou dans un laboratoire public. Dans le cadre de l’Option Formation Par la Recherche (OFPR), ces élèves bénéficient d’un aménagement de leur scolarité leur permettant notamment de suivre l’un des trois masters recherche suivants, proposés par l’Université de Rennes 1 :

A l’issue de ces parcours, ils pourront poursuivre en thèse académique ou en thèse Cifre.

Paroles d’Alumni

Mélanie Prague (ENSAI 2010) et Marie-Karelle Rivière (ENSAI 2011) ont suivi la spécialisation Statistique pour les Sciences de la Vie et un master à l’Université de Rennes 1. L’une et l’autre ont ensuite suivi une thèse validée par un doctorat qui leur a ouvert les portes de la recherche.

Mélanie Prague est aujourd’hui chargée de recherche dans une équipe InriaInserm au sein de laquelle elle mène des travaux sur la modélisation statistique au service de l’immunologie et du développement de nouveaux vaccins.

 

Marie-Karelle Rivière est biostatisticienne en méthodologie chez Sanofi où elle conjugue son intérêt croisé pour la médecine et les mathématiques.

 

Mots-clés
Biostatistique / Données OMICS / Essais cliniques / Epidémiologie / Génomique / Plans d’expérience / Méta-analyse

Métiers
Biostatisticien.ne / Ingénieur.e d’étude / Ingénieur.e de recherche / Chercheur.e

 

En savoir plus sur la filière Statistique pour les Sciences de la Vie